AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Par ici pour les recherches de lien
Merci de privilégier les stoatbloats, les ramhorns, les et les owlkinsI love you
Le point météo : Du 17/11 au 24/11 il pleut il pleut bergère ♪ la température reste cependant enviable

Partagez | 
 

 
be my secret - (noria rothsbury ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ariadne Canterbury
ain't yo sister.
avatar
ain't yo sister.
Parchemins : 30

MessageSujet: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Dim 12 Oct - 18:09


❝be my secret❞
Nora & Ariadne
C’est fou à quel point la vie est étrange. C’est vrai, quoi, il y a deux secondes, je dormais et maintenant, je suis en cours en train de lire un livre sur les arbres carnivores. Est-ce que je dors encore? Ai-je manqué un bout de ma journée? Peut-être que c’est dû au fait que je dors mal ces temps-ci, je n’ai donc plus la notion du temps. Ni la notion de la vie tout court. Il reste vingt minutes au cours. Je ne sais même pas où je m’en vais après. À ma chambre ou alors dans un autre cours? Si c’est dans un autre cours, je crois que je vais laisser tomber. Je ne sais même pas ce que je lis, j’ai la tête qui tourne. Qu’est-ce qui m’arrive? J’ai l’impression d’être entrain de transplaner. J’ai pourtant l’habitude de transplaner, mais c’est comme si je retournais à mes débuts. Je me masse les tempes. Je n’ai aucune envie d’aller au prochain cours, si jamais j’en ai un. J’ai juste envie d’aller dormir, si je réussis à m’y rendre. Je lutte pour garder mes yeux ouverts, mais c’est impossible.

Mes yeux s’ouvrent dans le noir. Après avoir localisé la pièce, je réalise que je suis dans ma chambre. C’est la nuit. J’ai rêvé ça? Ça semblait si réel, mais d’un autre côté, non. Le dortoir est silencieux, comme si Cadmus n’était pas rentré. Ça fait du sens, je l’entendrais ronfler. Je tente de me rendormir, mais je n’y arrive pas. Si je me rappelle bien, on est vendredi, donc samedi puisque c’est la nuit. Ce qui est bien c’est que je n’ai pas cours dans quelques heures. Je soupire, les yeux fixant le plafond. J’aimerais me rendormir, mais j’ai trop de choses en tête. Je pense à elle, elle qui hante mes rêves. Je l’aime et même si je voudrais le crier sur tous les toits, je me tais, car elle n’est pas prête à ce que ça se sache. Pourquoi est-ce que je meurs d’envie de l’annoncer à tout le monde? Je suis la plus timide de la planète. Mais c’est peut-être parce que je suis certaine de qui je suis et la plupart des gens le savent.

Le soleil finit par se lever. J’ai l’impression de ne pas avoir dormi car je suis encore plus fatiguée. Par ma fenêtre, je vois que c’est une belle journée, je n’ai pourtant pas envie de sortir et regarder les gens jouer au Quidditch, ni d’aller m’aventurer dehors. Je fais le saut quand j’entends la porte cogner. Soit c’est Cadmus qui n’a pas sa clé ou alors je n’ai aucune idée. Je me lève, je ne prends pas la peine de m’arranger, je reste les cheveux emmêlés, mon t-shirt noir et mon bas de pyjama carotté rouge/noir (magnifique). « Nora? » Je la laisse entrer, et referme la porte derrière elle. Je suis assez étonnée de la voir débarquer ici, un samedi matin. Ça doit être urgent. Néanmoins, je suis contente de la voir.
©️ Pando


hj :
 


Dernière édition par Ariadne Canterbury le Mer 15 Oct - 1:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Rothschild
i'm a shooting star leaping through the skies
avatar
i'm a shooting star leaping through the skies
Parchemins : 1235
Jukebox :
I see the light (Mandy Moore) ➢ Dust in the Wind (Kansas) ➢ Run (Katharine McPhee) ➢ 9 crimes (Damien Rice) ➢ California Dreaming (the mamas and the papas) ➢ Underwater (Mika)

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Mar 14 Oct - 23:39

If I didn't have you

ari & nora

Nora ajuste minutieusement son badge Waspsting flambant neuf, passe une main pour vérifier que son chignon n’a pas bougé et arbore son sourire d’apparat. D’une démarche élégante et calculée, ses livres dans les bras et un air supérieur sur le visage, elle franchit le pas de la porte pour entrer dans l’amphithéâtre. Pas question d’être moins que parfaite en cette belle journée d’automne. Elle pose pensivement ses yeux autour d’elle et voit les élèves du cours précédent évacuer la salle. Parmi eux, Ari, à laquelle elle ne peut s’empêcher de sourire, un vrai sourire cette fois, plus secret, rien que pour elles. Ari ne la voit pas, cependant, elle rassemble ses cahiers et les entrepose dans son sac, avant de se tourner vers une jolie brune qui fait flasher ses dents blanches et pose une main manucurée sur elle. Nora n’entend pas ce qu’elle dit, mais déjà son sourire s’éteint et elle se renfrogne, mécontente. Qui était cette pétasse ? Et pourquoi est-ce qu’Aria papillonnait des yeux et minaudait comme une adolescente pré-pubère ? Le doute - est-ce que sa petite amie (était-elle seulement sa petite amie) ne se lasserait pas de la situation et de rester caché en permanence quand elle réaliserait l’effet qu’elle pouvait avoir sur les autres gens ? Nora, elle même, avait grandi couvée par les yeux admiratifs des garçons, le regard jaloux des filles et le sentiment d’être supérieure à tous. Elle n’était pas étrangère à l’engouement qu’un visage d’ange pouvait provoquer, mais Ari... Ari qui s’était fait discrète les premiers temps semblait rayonner de la beauté aisée de celle qui s’ignore, sa maladresse et sa timidité était touchante et de plus en plus souvent son passage attirait l’attention d’un public étonné. Qui eut cru que derrière ce petit bourgeon délicat se cachait la plus jolie des roses ?

C’était furieuse, un peu angoissée et surtout blessée dans son amour propre que Nora était rentrée peu de temps après dans sa fraternité, bousculant quelques étudiants au passage qui n’avaient pas osé élever leur voix, et elle avait passé le reste de l’après midi à manger des chocogrenouilles et des fondants au chaudron, sanglotant à l’écoute de « A cauldron full of hot, strong love » et « You charmed the heart right out of me » de Celestina Warbeck, seule personne qui semblait la comprendre en ce bas monde. Quand ses hormones l’eurent enfin laissée toute seule, elle attrapa sa baguette pour s’entrainer à une version particulièrement virulente du sortilège de furunculus, qui couvrirait ses potentielles rivales d’affreux furoncles. Enfin, elle était allée se coucher en se blottissant contre son corbeau apprivoisé, Karl, qui ne semblait pas très enthousiaste à l’idée d’être utilisé comme un simple doudou et qui avait vite fait d’étendre ses ailes pour aller se percher plus loin.

Le lendemain matin, alors que la cloche de l’Église de Muzzleboar sonnait 6 heures, elle s’était réveillée en sursaut et s’était habillée hâtivement (chose peu commune pour elle qui mettait  toujours plusieurs dizaines de minutes simplement pour son maquillage et au moins une heure de plus pour sa toilette) et elle s’était rendue en toute discrétion dans le dortoir des noobies, où elle est soulagée de constater l’absence du colocataire d’Ariadne, un nerd qui passait son temps à défier les règles de l’université et à se moquer impunément du reste du monde, toujours accompagné de sa greluche de service (une certaine Buffy ?). Elle tambourina violemment à la porte (Aria avait le sommeil lourd), et attendit en claquant la langue que la blondinette daigne venir lui ouvrir. Finalement, cette dernière apparut dans l'entrebâillement, les yeux encore alourdi par les réminiscences de la nuit. Elle a l’air fatiguée, mais Nora s’arrête un instant pour l’admirer.

« Nora ? » s’enquit Aria, après avoir refermé la porte derrière elle. Elle n’a pas le temps de faire un pas en arrière que Nora l’embarque dans un baiser torride qui les fait vite chavirer sur le lit de Cadmus (qui se trouve le plus près de l’entrée). S’assurant qu’Aria était bien bloquée en dessous d’elle, et fronçant les sourcils à l’odeur profondément masculine qui y règne, Nora rompt leur étreinte pour demander d’un air furieux « C’était QUI la fille d’hier ? ». Assenant un doigt accusateur sur les lèvres de sa prisonnière, elle continue « Je pensais que nous étions exclusives, j’aurais aimé que tu me préviennes avant d’aller affrioler la première pouffiasse qui croise ta route. ». Elle s’assit confortablement sur le bassin d’Aria pour croiser ses bras d’un air grognon, tentant tant bien que mal de cacher la profonde insécurité qui l'anime.

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●

i dreamed a dream a time gone by
when hope was high
and life worth living
i dreamed that love would never die
i dreamed that god would be forgiving
then i was young and unafraid
and dreams were made, and used, and wasted
~ I dreamed a dream, Les misérables





Dernière édition par Nora Rothschild le Ven 17 Oct - 0:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleatmouth.forumactif.org
Ariadne Canterbury
ain't yo sister.
avatar
ain't yo sister.
Parchemins : 30

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Mer 15 Oct - 1:39


❝be my secret❞
Nora & Ariadne
Une fois, j’ai croisé une vieille dame. J’ai eu l’impression qu’elle allait mourir tellement elle semblait vieille et faible. Elle fixait un point derrière moi. Même que j’ai cru un instant que c’était moi qu’elle regardait. Puis, j’ai regardé derrière moi et j’ai vu un vieil homme d’à peu près son âge. Il avançait avec difficulté vers la vieille dame. J’aurais bien voulu les aider, mais ma mère m’a crié qu’on partait. Je suis allée la rejoindre vers le kioske de bijoux et j’ai continué de regarder les deux personnes agées. Il avançait si lentement que ça lui prit une bonne minute pour la rejoindre. Du coin de l’œil, je les ai vu s’étreindre, comme s’ils ne s’étaient pas vus depuis longtemps. Ils semblaient amoureux. C’était un amour fort, ça se voyait. Et moi, du haut de mes 10 ans, je les observais avec envie. J’enviais leur amour qui semblait si vrai, si fort. De mes yeux de petite fille, je rêvais d'être moi aussi amoureuse. J’ai donc rêvé pendant longtemps. Et je rêve toujours. Car non, je n’ai pas trouvé l’amour. Et ce que je vis en ce moment, ce que je ressens pour Nora Nothschild, est-ce de l’amour? Qu’est-ce que l’amour, à vrai dire? C’est quand on se sent bien avec une personne? Quand on a toujours envie d’être avec elle, qu’on la veut auprès de nous 24h/24? Pouvoir lui dire n’importe quoi? Est-ce de l’amour quand on doit garder tout ça secret? Je ne sais pas si j’en aurai la force bien longtemps. Si je ne le dis pas, je finirai par exploser. Pourtant, à qui pourrais-je bien le dire, à part Lorgan? Certainement pas mon coloc, on ne se connait pas assez! Et pas non plus Pia, elle prendrait la fuite.

Mais la voir ici, devant moi, ça me fait le plus grand bien. Même si j’ai l’apparence d’une fille qui vient de sortir du lit, même si j’ai une haleine de bœuf, elle se met à m’embrasser comme jamais. Tellement qu’elle me pousse sur le lit vide de Cadmus. Espérons qu’il ne rentrera pas soudainement. Mais je sens bien que derrière ce baiser soudain, si passionné, elle cache quelque chose. Et elle me le confirme en me reprochant d'avoir parlé à une certaine fille. Puis, ça me revient. « Cette fille? C’était une fille dans mon cours de Zoologie. » À voir son regard, elle ne me croit pas. « Je t’assure! Elle avait pas son livre alors elle s’est assise à côté de moi pour suivre le cours. Elle est simplement venue me remercier! » Elle semble en colère mais aussi triste et humiliée. Je m’assois et pose mes mains sur les siennes. « On est exclusives, y’a que nous deux dans cette histoire. Y’a que toi dans ma vie, je t’assure. » Je l’embrasse à nouveau.

Ce que je ressens en sa présence, est-ce de l’amour? Si ce n’en est pas, je me demande ce que c’est. Ais-je raison d’avoir peur? D’avoir aussi peur qu’elle? Elle n’est pas prête à annoncer à tout le monde qu’on est ensembles. Mais est-ce vraiment pour cette raison? Peut-être a-t-elle simplement honte de moi. Je ne suis rien qu’Ariadne Canterbury.

© Pando


Dernière édition par Ariadne Canterbury le Dim 26 Oct - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Rothschild
i'm a shooting star leaping through the skies
avatar
i'm a shooting star leaping through the skies
Parchemins : 1235
Jukebox :
I see the light (Mandy Moore) ➢ Dust in the Wind (Kansas) ➢ Run (Katharine McPhee) ➢ 9 crimes (Damien Rice) ➢ California Dreaming (the mamas and the papas) ➢ Underwater (Mika)

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Jeu 16 Oct - 23:18

If I didn't have you

ari & nora

La mère de Nora, Ludivine, avait toujours été très religieuse. Très tôt, elle avait amené sa fille à la messe, et parfois même sa belle fille Nais, et c’était durant les sermons du prêtre que Nora s’était toujours sentie le plus proche de cette belle inconnue, dans la foi et dans la dévotion pour un être immatériel qui veillait sur chaque humain et chaque animal avec bienveillance et amour. Si la ferveur s’était en grande partie éteinte chez la jeune femme, elle avait toujours trouvé dans les paroles rassurantes d’un homme d’église un réconfort qu’elle ne trouvait nul part ailleurs. Certes, elle n’avait jamais été très respectueuse de la dogme, il était difficile pour elle d’aimer son prochain sans jugement et sans conditions, et elle doutait depuis longtemps de l’existence d’un Dieu et si ce n’était l’expérience et la maturité, de trop nombreux discours anti-homosexuels l’avaient à jamais détournée de ses convictions. Dégénération. Maladie. Voilà les mots qu’on se permettait de poser sur l’amour. Nora avait eu envie de crier à chaque fois que ce vomi de haine sortait de la bouche du prêtre; n’étaient-ils pas tous des hypocrites, crachant sur ceux qui aimaient différemment, pour l’amour de Dieu ils étaient tous sorciers et passaient leurs journées à agiter un bâton en bois et à parler latin !

Néanmoins, ces injures étaient inscrites au fer rouge dans son crâne et il lui avait fallu de nombreuses années pour ne plus reconnaitre l’abomination dont parlait le prêtre quand ses yeux croisaient son reflet, et si elle était allée se coucher plus d’une fois en pleurant, priant désespérément d’arrêter ces émotions infâmes qui la condamnaient à désirer son propre sexe, elle s’était depuis longtemps résolue à l’inévitabilité de ces circonstances. Nora n’était pas encore à l’aise avec son orientation, et elle craignait plus que tout l’opinion de sa famille quand elle leur dirait la vérité. Surtout celle de Naïs, qui en dépit des circonstances et de leurs relations compliquées, était la personne qu’elle avait toujours tenu en plus haute estime. Mais elle savait que ce jour viendrait tôt ou tard (elle ne pouvait se résoudre à épouser le fiancé qu’on lui avait choisi) et elle appréhendait tout comme elle s’enthousiasmait à l’idée de pouvoir enfin être avec Aria sans secret et sans honte.

Plus que la peur de qui elle était, Nora avait toujours eu l’angoisse d’une existence vaine et futile, d’être superflue et invisible, de ne pas être aimée ou de ne pas le mériter. Son insécurité quant à sa relation avec Aria justifiait en grande partie son comportement irrationnel et jaloux, car pourquoi elle et pas une autre ? Après tout, n’était-ce pas ce que son père lui avait appris toute sa vie ? Qu’elle serait à jamais second choix?

Refoulant les quelques larmes qui se pressent à la lisière de ses yeux, elle écoute attentivement les explications de sa petite amie, honteuse de l’avoir doutée « Cette fille? C’était une fille dans mon cours de Zoologie.  Je t’assure! Elle avait pas son livre alors elle s’est assise à côté de moi pour suivre le cours. Elle est simplement venue me remercier! ». C’est difficile à croire, pour Nora, qui n’a en tête que le souvenir de la brunette, son sourire stupide et séducteur, et le visage charmé de Nora. Mais pour cette fois, elle se décide de ne rien dire. Ari semble lire sa méfiance et renchéri « On est exclusives, y’a que nous deux dans cette histoire. Y’a que toi dans ma vie, je t’assure. ». Nora se sent soudainement extrêmement stupide, et si elle se laisse embrasser un instant, ce n’est qu’un bref baiser qu’elle rompt rapidement pour se lever du lit. « Je n’aurais pas dû venir » annonce t-elle, un sanglot refoulé qui étrangle sa voix  et peine à cacher son désarroi. « Je devrais y aller. » elle rattrape son sac qui était tombé par terre, et se dirige vers la porte, avant de s’arrêter à nouveau, et faire choir sa besace. Elle pose ses mains sur ses yeux, tentant de ravaler les larmes traitresses qui s'obstinent à couler, avant de dire d’un ton enroué « Tu sais, je comprendrais. Si tu cherchais ailleurs. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter une relation comme ça, je suis l’instigatrice de cette situation et j’ai moi même sans arrêt l’impression d’étouffer et l’envie de hurler son injustice au monde. ». Elle recule et s’assoit sur le lit d’Aria, défaite.

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●

i dreamed a dream a time gone by
when hope was high
and life worth living
i dreamed that love would never die
i dreamed that god would be forgiving
then i was young and unafraid
and dreams were made, and used, and wasted
~ I dreamed a dream, Les misérables



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleatmouth.forumactif.org
Ariadne Canterbury
ain't yo sister.
avatar
ain't yo sister.
Parchemins : 30

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Dim 26 Oct - 21:53


❝be my secret❞
Nora & Ariadne
On dit que dans la vie on a besoin d’amour. Dans un sens, c’est évident. Mais il n’y a pas que l’amour qui est essentiel. On a besoin d’air pour respirer, on a besoin de nourriture, on a besoin de sommeil, on a besoin de boire. Mais être aimé, c’est aussi un besoin. Aimer quelqu’un, être aimé en retour, c’est important. Car sinon, il y a un vide en nous, pas vrai? Et c’est en rencontrant Nora que j’ai réalisé que l’amour était un aspect important dans la vie. Elle a comblé un vide. Ouais, c’est tellement cliché dit comme ça, mais c’est vrai. Qui aurait cru qu’Ariadne Canterbury est une romantique, moi qui a toujours détesté les films à l’eau de rose. Faut croire que l’amour rend dingue. J’ai peine à croire qu’aujourd’hui, j’ai vaincu ma peur de parler aux gens, je suis avec quelqu’un, quelqu’un que j’aime bien et qui m'apprécie. Petite, j’admirais les grands amoureux. Je les enviais. Je me disais qu’un jour, moi aussi je trouverai mon autre moitié. À l’époque je ne savais même pas qu’il était possible d’être amoureux de quelqu’un du même sexe. Et aujourd’hui, je suis amoureuse d’une femme, une vraie de vrai. Et dieu qu’elle est belle en plus. Notre relation est belle, sauf qu’elle doit rester secrète. Même si j’ai envie de le crier au monde entier, je respecte son choix.

Je connais bien mes parents pour savoir qu’ils seraient heureux pour moi, même s’ils ne comprendraient pas tout. Une partie de moi aimerait partir sur mon balai et aller tout leur dire. Mais ce ne serait pas juste pour Nora qui n’est pas prête à en parler. Et c’est normal, je peux comprendre. Ses parents ne sont peut-être pas aussi ouverts que les miens, elle a une réputation à garder. Alors que moi, je n’ai rien à perdre. Je suis assez surprise de la voir débarquer ici, mais au moins on est seules. Si jamais Cadmus arrive, il sera surpris de nous voir toutes les deux sur son lit. Elle se détache doucement de mon étreinte. Elle m’annonce qu’elle m’a vu avec une certaine fille. J’ai envie de rire, tellement elle s’inquiète pour rien. Elle n’a pas à s’inquiéter. La fille en question est comme ça avec tout le monde et elle ne m’intéresse pas du tout. C’est Nora que j’aime, personne d’autre. Elle se lève, me disant que c’était une erreur d’être venue. Je lui prends la main, la suppliant de rester. « Non s’il te plait, ne pars pas. » On est seules, autant profiter de ce moment. Je n’ai pas envie qu’elle parte. Elle m’explique qu’elle comprendrait si j’avais envie d’aller voir ailleurs, qu’elle ne comprend pas comment je fais pour rester dans cette relation. Qu’elle-même ne sait pas comment elle fait. « Écoute-moi, Nora. Je te l’ai déjà dit, qu’on le dise ou pas, je respecte ton choix. J’attendrai le temps qu’il faudra. Qu’est-ce que je peux faire pour te le prouver? » Je vais la rejoindre sur mon lit. Je lui prends à nouveau la main. Elle dépose sa tête sur mon épaule. Je ferme les yeux.

© Pando


Dernière édition par Ariadne Canterbury le Mar 11 Nov - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Rothschild
i'm a shooting star leaping through the skies
avatar
i'm a shooting star leaping through the skies
Parchemins : 1235
Jukebox :
I see the light (Mandy Moore) ➢ Dust in the Wind (Kansas) ➢ Run (Katharine McPhee) ➢ 9 crimes (Damien Rice) ➢ California Dreaming (the mamas and the papas) ➢ Underwater (Mika)

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Jeu 30 Oct - 23:16

If I didn't have you

ari & nora
« Écoute-moi, Nora. Je te l’ai déjà dit, qu’on le dise ou pas, je respecte ton choix. J’attendrai le temps qu’il faudra. Qu’est-ce que je peux faire pour te le prouver? »

Ari vient s’asseoir près d’elle, presque maternelle dans ses gestes, quand elle l’invite dans son étreinte et la serre doucement. Mon dieu qu’elle est belle, songe Nora, et soudain cette pensée la transcende et l’envahit, un élan d’affection et de tendresse qu’un simple regard ne pourrait tempérer. Elle se laisse submerger par l’émotion, qu’il est bon d’être amoureuse se surprend t-elle à méditer, qu’il est bon de n’être plus que la combinaison de ces beaux sentiments, de ne sentir que l’énergie de la passion et de s’y noyer bienheureuse. Elle s’avance et dépose un baiser plus intime sur les lèvres d’Aria, moins possessif et plus innocent que leur premier baiser ce matin. « Tu es parfaite, tu sais ? Tu n’as rien besoin de me prouver. Et tu n’as rien à te reprocher. » elle chuchote, puis sourit tristement. « En fait, c’est moi qui devrais te prouver chaque jour que cette relation est importante, pas toi. Je n’ai pas honte de toi, j’espère que tu le sais ? » elle se détache de leur étreinte et tient entre ses mains les doigts d’Aria, qu’elle serre fort et embrasse.

« Écoute, je n’ai pas été complètement honnête sur une chose » se lance t-elle. Elle grimace et inspire profondément « Mais saches que cela ne change absolument rien. D’accord ? ». Elle lui vole un autre baiser en espérant que ses révélations ne les sépareraient pas, pas quand elle avait tant besoin d’Aria. « C’est difficile à dire. » elle remue nerveusement et se laisse bercer par le contact entre leurs deux mains, qui doit devenir douloureux pour son amante tant il est appuyé. «  Depuis mes treize ans, je suis fiancée. Pour être honnête, j’ai du rencontrer l’homme une vingtaine de fois dans ma vie et je ne compte pas l’épouser, mais il existe, et il est l’une des raisons pour laquelle je ne peux pas être vue en public avec toi. » elle tremble « C’est un homme vicieux et malhonnête et j’ai peur de ce qu’il pourrait te faire, de ce qu’il pourrait nous faire. ».  

Elle n’ose pas lever les yeux, effrayée de voir la trahison se dessiner sur le visage d’Aria. C’est l’une des premières fois qu’elle admet l’existence de ce fiancé, épée de Damoclès permanente au dessus de sa tête, et elle a peur. Si la réaction de son père quant à sa relation la fait frissonner, ce n’est rien en comparaison de sa crainte de l’homme qu’on l’a condamnée à épouser. Il est puissant suffisamment puissant pour la faire couler, pour les faire couler, mais elle n’est pas sûre qu’Ariadne comprendra  le mensonge. « Pitié, dis moi que tu me pardonnes » supplie t-elle.



Spoiler:
 

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●

i dreamed a dream a time gone by
when hope was high
and life worth living
i dreamed that love would never die
i dreamed that god would be forgiving
then i was young and unafraid
and dreams were made, and used, and wasted
~ I dreamed a dream, Les misérables



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleatmouth.forumactif.org
Ariadne Canterbury
ain't yo sister.
avatar
ain't yo sister.
Parchemins : 30

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Mar 11 Nov - 2:48


❝be my secret❞
Nora & Ariadne
Vous connaissez ce sentiment étrange lorsqu’on a l’impression qu’on se fait des cinémas. Je suis sans cesse en questionnement, me demandant si je n’imagine pas tout ce qui m’arrive. Si je ne me fais pas des films, si en fait ma vie est encore plus banale qu’elle ne l’est vraiment. Et si en ce moment, je rêvais? Et si je me réveillais et j’étais toujours à Topeka. Mon ancienne école. Cette chère école où j’ai passé mon adolescence. Cette chère école où j’ai appris à me servir d’une baguette, à comprendre quel ingrédient il faut dans tel potion. C’est aussi cette école qui m’a fait découvrir une passion pour les animaux. Ma vie serait probablement différente si je n’avais pas choisi cette filière. Et si j’avais choisi un domaine plus artistique, du genre littérature. J’aurais pu écrire des histoires pour les enfants en incluant les animaux magiques qui me passionnent. Mais je n’ai pas la plume d’écrivain (je ne sais même pas si ça se dit, la preuve que je ne suis pas écrivaine). Je ne déteste pas écrire, mais est-ce que je ferais réellement ça de ma vie? Il m’arrive d’écrire, mais c’est pratiquement que des mots qui ne font aucun sens. Quand je suis en colère ou en peine, je prends un bout de parchemin et je me mets à écrire des mots. Juste des mots. Je les surligne, les gribouille lorsqu’ils veulent réellement dire quelque chose. Et après, je le brûle. Ça fait un bien fou. Essayez, vous verrez bien. Présentement, j’ai envie de sortir un parchemin (d’ailleurs j’en vois un justement derrière Nora), j’ai tout plein de mots en tête. Et si je ne les écrit pas, ils sortiront de ma bouche. Et il y a quelques mots que je ferais mieux de garder pour moi.

J’écoute Nora, mes yeux se fondent dans les siens, j’en reviens pas à quel point elle est belle. Mais que fait-elle avec moi? J’entends ce qu’elle me dit, mais c’est comme si j’étais hypnotisée. « Je sais bien que tu n’as pas honte de moi, je comprends tu sais. » je lui répond sincèrement. Malgré tout, je sens une pointe de doute dans ma voix, mais elle ne semble pas s’en rendre compte. Elle m’annonce qu’elle n’a pas été tout à fait honnête depuis le début. Je ne sais pas à quoi m’attendre, mais certainement pas à ça. Elle est fiancée depuis ses 13 ans à quelqu’un qu’elle n’a rencontré qu’une vingtaine de fois. Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas comment réagir. D’un côté, ça fait du sens qu’elle ait voulu garder ça entre nous. Mais d’un autre je me sens détruite… « Je… je ne sais pas quoi te dire… tu aurais dû me le dire avant, j’aurais bien compris. Mais… pourquoi me faire du mal? Je t’aime. » J’ai envie de pleurer, mais je reste forte. J’ai honte… sans savoir pourquoi.

©️ Pando


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Rothschild
i'm a shooting star leaping through the skies
avatar
i'm a shooting star leaping through the skies
Parchemins : 1235
Jukebox :
I see the light (Mandy Moore) ➢ Dust in the Wind (Kansas) ➢ Run (Katharine McPhee) ➢ 9 crimes (Damien Rice) ➢ California Dreaming (the mamas and the papas) ➢ Underwater (Mika)

MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   Jeu 13 Nov - 0:42

If I didn't have you

ari & nora
La vérité, c'est que le moment n'avait jamais été le bon pour lui en parler. D'abord, elles se connaissaient à peine, la nouveauté de leur relation et la poésie des premiers instants avaient effacés de son esprit la nécessité d'être honnête et la réalité de sa situation. Puis, durant les quelques semaines qui avaient suivi, le secret déjà placé sur leur couple et l'angoisse perpétuelle d'être découverte avaient plongé Nora dans un tel état de stress qu'envisager seulement l'évocation de ce mystérieux fiancé la faisait trembler de peur. Non, elle n'en parlerait pas aujourd'hui, ni demain, elle ne pouvait pas, elle s'en effrayait. Perdre ce qu'elle était en train de construire avec Ari, cette pousse de bonheur susceptible d'un jour éclore et fleurir, cette étincelle d'espoir et cette flamme qui éclairait soudainement dans l'obscurité la perspective d'un bel avenir à deux chassant au loin l'appréhension et la crainte, quelle idée de s'en détourner par soucis intégrité, elle si pudique ? À quoi bon être intègre et droite si c'était pour se retrouver seule, sans elle ? Ce fiancé, cet homme, qui était-il ? Personne. Elle s'en débarrasserait éventuellement, dusse t-elle en perdre le soutient de sa famille et se retrouver à la rue et sans le sous. Elle le ferait, pour Ariadne. Plus le temps passait et moins supportait-elle de taire la raison de son sourire. Si elle était heureuse, où était le mal ?

Mais Ari comptait trop pour elle et elle ne voulait pas lui mentir. Alors c'était aujourd'hui, une journée comme les autres, pas plus ensoleillée ou pluvieuse, à une heure sans doute trop matinale, dans une chambre mal éclairée et trop étroite, qu'elle s'ouvrait et se dévoilait sans attente et dans la seule espérance que l'amour seul suffirait à raccommoder les morceaux brisés. Mais déjà, les yeux d'Aria se remplissaient de larmes et le coeur de Nora se serrait. Merlin, faites que je ne la perde pas, supplia t-elle à un interlocuteur inexistant. « Je… je ne sais pas quoi te dire… tu aurais dû me le dire avant, j’aurais bien compris. Mais… pourquoi me faire du mal? Je t’aime. » un sourire bienheureux vient s'épanouir timidement sur les lèvres de la jeune femme. « Tu... Tu m'aimes ? » bredouilla t-elle, n'en croyant pas ses oreilles. Ariadne et elle avaient longuement parlé de leurs sentiments mais jamais n'avaient elles employé le mot «amour», pas quand tout semblait si jeune. Elle reprit ses esprits - elle répondrait en nature une fois la vérité dévoilée, et expliqua « Notre relation, elle remettrait en cause nos fiançailles à lui et moi. Il n'est pas du genre à se soucier de mon bonheur » elle laisse s'échapper un rire sarcastique et lève les yeux au ciel « D'ailleurs il me traite davantage comme on traiterait un bel objet inanimé. Tout ce qu'il veut, c'est l'argent et le renom de ma famille. il ne verra pas d'un bon oeil la rupture de nos fiançailles. ». Elle inspire un grand coup et se lance ; « Mais si tu es prête à prendre ce risque avec moi, alors je ... je le ferai. Je le dirai à tout le monde, je le crierais sur tous les toits. Laisse moi encore un peu de temps, pour remettre mes affaires en ordre et m'assurer que je pourrais financer mes études quand mon père me coupera les vivres, et je le ferai. » elle se sent presque libérée de cette déclaration, légère.

Spoiler:
 

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●

i dreamed a dream a time gone by
when hope was high
and life worth living
i dreamed that love would never die
i dreamed that god would be forgiving
then i was young and unafraid
and dreams were made, and used, and wasted
~ I dreamed a dream, Les misérables



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleatmouth.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: be my secret - (noria rothsbury ♥)   

Revenir en haut Aller en bas
 

be my secret - (noria rothsbury ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» be my secret - (noria rothsbury ♥)
» Secret diary of a demented housewife by Niamh Greene
» Rouen. Insolite et secret.
» Savez-vous garder un secret?
» LE SECRET DE L'AUBERGINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleatmouth ::  :: Western Campus :: Noobies Quarters :: Dortoir 1-