AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Par ici pour les recherches de lien
Merci de privilégier les stoatbloats, les ramhorns, les et les owlkinsI love you
Le point météo : Du 17/11 au 24/11 il pleut il pleut bergère ♪ la température reste cependant enviable

Partagez | 
 

 
un désert qui monologue. (joe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité


MessageSujet: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 15:01

janice "joe" lindgren
« INTERPRÉTÉ PAR sophie turner »

© sophieturnernews

nom complet janice, edith. appelée joe, parce que ça sonne plus rebelle, plus moderne, plus "amewicain". lindgren, la preuve de ses origines scandinaves, l'explication à son accent nordique. c'est beaucoup trop de consonnes à la suite, alors pour tout le monde, elle est simplement joe. juste joe. âge elle atteint les vingt années cristallisées par l'hiver, mais plus pour très longtemps. elle s'approche a grand pas de la majorité salvatrice, de la liberté totale. fraternité aucune, ce genre de sociabilisation et de course à la popularité se fait sans elle. patronus un paresseux, animal qui fait souvent sourire. pendant plusieurs années, elle a prétendu être incapable d'en produire un, plutôt que de montrer cette humiliation. elle a toujours imaginé le détraqueur éclater de rire, alors qu'elle voudrait se défendre. épouvantard le manque d'air lui enserre la gorge, le noir l'enveloppe, la dévore ; joe a peur du vide :  la chute libre, l'absence de repère, elle se perd encore et encore dans sa frayeur, et n'a jamais réussi à la vaincre.  matière préférée la psychologie. joe a tendance à être fascinée par ce qu'il se passe dans la tête des autres. filière médicomagie. ancienne école de sorcellerie durmstrang, le grand nord, le froid et la neige. baguette magique trente et un centimètre, mélèze et plume d’hippogriffe, très bruyante et avec un particulièrement mauvais caractère, d'où sa correspondance avec joe. nationalité finlandaise, mais elle espère pouvoir rester vivre aux états-unis à la fin de ses études. la communauté sorcière y est bien plus moderne, selon elle. en finlande, à durmstrang, on est encore un peu old school. orientation sexuelle hétérosexuelle. statut du sang sang-mêlée, la première de sa famille, ce qui explique pourquoi elle n'a jamais eu le moindre contact avec eux. lieu & date de naissance à helsinki, en finlande, un vingt décembre. son caractère joe. ah, joe. joe, c'est un paradoxe. c'est cette fille un peu marginale, un peu brisée, avec un sourire sarcastique et doux. joe, elle est indépendante et individualiste, se préoccuper des autres, ce n'est pas son truc. elle fait de son mieux, mais bon, elle n'a jamais été vraiment douée pour ça, vous savez. joe, c'est cette gamine insolente qui n'a pas froid aux yeux, qui parle fort et qui dit un peu trop ce qu'elle pense. un peu désobéissante, un peu sauvage, un peu anticonformiste. joe, c'est beaucoup de choses pas très belles. c'est une très mauvaise menteuse, aussi, tout se lit dans ses yeux. joe, elle est un peu naïve, voire crédule parfois, parce que ça fait du bien de ne pas être sur ses gardes. joe, elle est subtile et pragmatique, téméraire et poétique. peut-être un peu trop naturelle, un peu trop franche pour être vraie. beaucoup trop rêveuse, aussi, mais est-ce que c'est vraiment mal ? joe, elle est perspicace, bravo sherlock, elle a le fort pour démêler les histoires et sentir ce qui se passe. joe, elle est pas très sociable, mais elle aime bien les gens. vous avez dit paradoxale ? aussi.

unbowen, unbent, unbroken.

Fais tu partie d'une fraternité ? Si oui pourquoi avoir choisi cette dernière, si non, pourquoi? ∞ les fraternités, elles m'ont jamais attirées. parce que tu vois, c'est un truc où il faut sociabiliser, et ça, c'est pas pour moi, désolée. ils ont l'air de bien s'amuser, les autres, d'être liés comme des frères, et ça non plus, c'est pas pour moi. je préfère ne pas avoir d'attache, faire ce que je veux, et j'veux rien devoir à personne. les fraternités, c'est pour les gens un peu trop normaux. où te vois tu dans dix ans ? ∞ n'importe où, mais pas chez moi, jamais chez moi. un peu partout et nulle part à la fois, poser mes valises, rester quelques mois, puis repartir. j'aimerai bien faire le tour du monde, visiter tous les continents, apprendre la médecine dans chaque pays, voir comment pensent les gens ailleurs. pas de port, pas de phare, pas d'attaches, j'veux être un bateau ivre libéré de ses chaines, qui vogue là où le vent le porte.qu'est-ce que les autres remarquent chez toi au premier abord ? ∞ que j'ai les cheveux tellement roux qu'ils brillent la nuit ? que j'ai l'accent scandinave quand je parle anglais parce que j'ai jamais réussi à chopper l'accent "améwicain" ? que j'aime inventer des mots pour mieux exprimer mes pensées ? en réalité, il parait que mon ton respire l'insolence, et que c'est la première chose qui se dégage de moi.
inventé poste vacant  scénario
What is love
baby don't hurt me no more

Janice, c'est comme la neige en été, un poisson hors de l'eau, midi à quatorze heures, une fleur sans saveur, minuit en hiver. C'est fou. C'est elle.

- Elle ? c'est Janice. Elle tourne pas rond.

❉ ❉ ❉

La porte avant claqué sèchement, inexorablement. Il y a deux secondes, elle était là, moulée dans une robe lie-de-vin, sa nuque diaphane surmonté par un chignon soigné de cheveux noirs. Elle avait passé une main rassurante dans mes cheveux flamboyants, et avait déposé sur ma joue un dernier baiser abominablement tendre. Puis je l'avais regarder prendre ses valises, et sa silhouette de poupée dégingandée avait disparue dans la nuit. D'abord, j'étais restée-là, alors qu'une bulle étouffante oppressait mon thorax. Puis des larmes avaient commencé à rouler de mes yeux, doucement. La vérité m'a sauté à la figure. C'était la dernière fois que je voyais ma mère, avec ses cheveux en plume de corbeau, sa peau délicieusement blafarde de poupée de porcelaine, ses ongles vernis de rouge et son sourire, oh ! son sourire.
Ma famille, c'était mon père et moi. Les autres, les purs, c'était des noms, c'était des fantômes. Ils n'avaient toujours été que des ombres, mais je les savais haineux.

- Dis, papa, j'ai des grands-parents ?
- T'es une sang-mêlée, Janice. Ils ne veulent pas te rencontrer.


J'ai souillé l'arbre. Les Lindgren, purs, honorable. Mon père s'est volatilisé de la descendance. Comme s'il n'avait jamais existé, puni pour avoir cédé aux boucles brunes et au grand sourire d'une femme moldue.
Mon père, c'était un homme inébranlable. Il avait des cheveux poivre-sel, des yeux bleu-gris et des rides en patte d'oie au coin des yeux. Il avait le regard souvent dur, parfois protecteur. Je l'admirais pour la force tranquille qu'il dégageait, pour le courage qui perçait dans son regard acier.Je l'ai aimé, détesté, re-aimé. Il était dur. Il était juste.
A l'école, on m'a souvent qualifiée d'étrange. D'irréaliste. J'étais cette saltimbanque qu'il ne faisait pas bon de fréquenter. Celle qui collait des chewing-gum dans les cheveux des jolies brunes. Celle qui lisait des livres en hébreux en classe, sans rien y comprendre. Celle qui construisait des barricades avec les tables et qui parlait avec les oiseaux dans la cours. J'étais un de ces oiseaux tombés du nuit, trop bizarre pour être comprise. J'étais un peu amoureuse de Rimbaud, un peu de Mick Jagger aussi. Je voulais leur ressembler.

❉ ❉ ❉

L'ombre se rapproche inexorablement, forme floue sculptée par mon délire. Glaciale et implacable, l'ombre s'avance toujours, mais je ne perçois rien de plus que ses yeux gris terne et l'éclat de la lame. Mon corps me semble si frêle, si faible, éclaté sur le sol de marbre, glacial. Je me recroqueville contre le carrelage blanc, roulée dans ma chemise de nuit en flanelle dont l'odeur me rappelle un doux souvenir d'enfance. La peur tord mon ventre, l'air se bloque dans ma gorge, j'ai l'impression de suffoquer. Ma respiration siffle, j'essaye d'aspirer la moindre goulée d'air. L'ombre tends une main à la forme éthérée vers moi. Ses mains m'enserrent la gorge. La douleur est lancinante, brûlante, alors qu'il fait courir sa lame contre mon corps. La souffrance est fictive, sculptée par la fièvre extatique inhérente à la transe qui s'est emparée de mon esprit. Je sens sa présence dans ma tête. Je sais que mon enveloppe est indemne et que cette douleur n'existe qu'au fond de moi. C'est une pensée qui me terrorise tout autant que mon tortionnaire. Le visage que mon agresseur est abstrait, je le connais, sans le reconnaître. Mon être hurle, mon regard capture ses yeux gris comme de l'acier. Son rire glacial résonne. Un dernier hurlement me parvient de très loin. Peut-être est-ce le mien. Je sens alors que je m'enfonce dans un coma salvateur. Je sombre comme une épave dans les abysses.

Un spasme m'extirpe enfin de cette douleur indicible créée par la vision qui ne parvient pas à s'estomper. Je hurle. C'est bien moi, cette fois. Je hurle encore. Je plaque mes paumes sur mes joues mouillées de larmes, j'essaye de respirer. Inspire, expire. Le rythme est saccadé.

- Tu dois savoir te protéger, Janice.

Il a les yeux bleu-gris implacable, les traits sévères, les cheveux poivre-sel. J'essuie mes yeux, baisse la tête. Ma gorge me fait mal.

- On recommence.
- Non, s'teuplait !


Il me lance un regard dur, je ferme les yeux, le plus fort possible, je serre les poings.

- Tu inspire, tu expire. Lentement. Imagine un grand rideau blanc, que tu tire pour couvrir tes pensées. Ne me laisse pas entrer dans ta tête.

Ses instructions me terrifient autant qu'elles me rassurent. J'inspire, je sens l'air froid de la pièce emplir mes poumons brûlants. Me protéger. Je tire le rideau immaculé dans ma tête. Je sais qu'il fera tout pour le déchirer. Inspire, expire. J'attends l'attaque, qui me coupera le souffle, comme à chaque fois. Ça arrive comme une onde de choc, cinglante, qui m’étourdit un instant. Je ferme les yeux encore plus fort. J'essaye de le repousser alors qu'il entre lentement dans ma tête. Il s'immisce toujours dans mon cerveau, comme l'eau d'une rivière. Je vois défiler des souvenirs insoupçonnés, des vestiges d'une enfance lointaine dont je ne me suis jamais souvenues. Sont-ce de vrais souvenirs, ou une invention de celui qui envahit toujours plus mes pensées ? Je serre les dents, commence à trembler. J'ai peur. La peur ne doit pas me paralyser. Inspire, expire. J'essaye de fermer à clé la porte de mon esprit. Je le repousse, encore et encore. Et le vide fut. Mes yeux s'ouvrent.

- C'est beaucoup mieux.


Des pattes d'oies se dessinent aux coins de ses yeux. Un sourire se dessine sur ses lèvres fines. Ma tête bourdonne. Mais j'ai réussi.

Il appelait ça l'entrainement, j'appelais ça la torture. Il disait qu'il faisait ça pour me protéger, ça n'a rien fait d'autre que de me briser. En mille morceaux.

❉ ❉ ❉

- Enfin bref, j'crois que ce mec, il m'a prise pour une catin.

Je passais une main dans les cheveux couleur poussière d'étoile de Solveig. Je crois que je lui avais toujours envié cette chevelure de princesse. Elle avait la tête posée sur mes genoux, des traces de larmes, noircies par le mascara, marquaient ses joues comme des peintures aborigènes. Ses larmes avaient laissé place à une colère flamboyante.

- Une belle catin, au moins ?
- T'es conne.


Elle avait rigolé, un peu. Solveig, ç'avait été un peu comme ma meilleure amie. C'était une de ces princesses parfaites, de ces poupées de porcelaines, qui rient fort, qui parlent bien. Elle avait le sourire charmeur, des cheveux d'étoile qui chutaient au creux de ses reins, l'amitié facile. Elle n'était pas comme moi. Je ne sais pas quelle curiosité à bien pu la pousser auprès de moi, toujours est-il que je l'ai toujours beaucoup aimée, pour sa joie de vivre et sa gentillesse presque trop naturelle pour ne pas être hypocrite. Je savais tout d'elle, elle ne savait rien de moi.

- Allez, fini de monopoliser l'attention. Ta famille, ça va toujours ?
- Toujours. Tu sais bien qu'on est des gens sans histoire.


Elle eut une petite moue suspicieuse. Elle commençait à trop bien me connaitre, à la fin de notre scolarité. Ça me gênait. Solveig, elle était un peu comme arrivée avec un marteau, pour déconstruire brusquement mon mur de secret. Ça me plaisait autant que ça me dérangeait. Elle était là, toujours, elle avait réussi à creuser sa niche au fond de mon cœur, outrepassant le mur.

- S'il y avait quelque chose, tu me le dirais, hein ?
- Évidemment.


❉ ❉ ❉

C'était peut-être ses yeux noisette. Ou alors, son sourire. Je ne me souviens plus vraiment quand avait commencé cet espèce de jeu étrange entre Jules et moi. C'était bizarre autant que c'était agréable. C'était toujours très doux, avec lui. Je trouve en lui des choses que je ne trouve pas en moi. Un optimisme certain. Un grand cœur. Il s'était lancé dans un drôle de jeu de séduction, et peut-être n'était-ce alors vraiment qu'un jeu. Pourtant, il nous a piégé tous les deux, d'une délicieuse manière. On est peut-être ensemble, ou alors moins que ça. Ou alors, on est amis. Ou plus que ça. Les mots, les étiquettes ils n'avaient pas leur place. On était nous, et on s'aimait. Peut-être. J'aimais bien être avec lui, et ça, c'était certain. C'était suffisant, non ? Pourquoi nous ranger dans des cases ? Je m'enivrais de sa douceur et de son rire, ça me rendait simplement heureuse. J'pensais avoir besoin de tout, sauf d'amour, sauf de douceur, parce que j'pensais avoir le coeur trop fort pour ça. Et Jules il est venu, déconstruire toutes mes idées préconçues.

- Dis Jules, tu penses que tu m'oublieras un jour ?
- Je t'oublierai pas Joe, c'est promis. Et toi, tu m'oublierais ?
- Jamais.



PRÉNOM &/OU PSEUDO : crying lightning, mais jade ira parfaitement  I love you  ÂGE : seize ans. PAYS : la francia    NUMÉRO DE CARTE BLEU : vu que j'utilise celle de ma môman, j'peux lui demander, mais je pense qu'elle est pas d'accord    MOT DE PASSE DU RÉGLEMENT tss tss, ça sent l'arnaque    AVIS SUR LE FORUM : me gusta    




Dernière édition par Joe Lindgren le Dim 19 Oct - 23:41, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naïs Rothschild
soigner les détails, gagner des batailles.
avatar
soigner les détails, gagner des batailles.
Parchemins : 336
Jukebox : demons (imagine dragons) ➢ run boy run (woodkid) ➢ tous les mêmes (stromae) ➢ so cold (ben cocks) ➢ radioactive (imagine dragons) ➢ unconditionally (katy perry).

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 15:28

Sophie I love you excellent choix !
Bienvenue sur PM et bonne chance pour ta fiche
Si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter le staff

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●
This is love: to fly toward a secret sky, to cause a hundred veils to fall each moment. First to let go of life. Finally, to take a step without feet -byendlesslove


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Rothschild
i'm a shooting star leaping through the skies
avatar
i'm a shooting star leaping through the skies
Parchemins : 1235
Jukebox :
I see the light (Mandy Moore) ➢ Dust in the Wind (Kansas) ➢ Run (Katharine McPhee) ➢ 9 crimes (Damien Rice) ➢ California Dreaming (the mamas and the papas) ➢ Underwater (Mika)

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 15:29

Naïs Rothschild a écrit:
Sophie I love you excellent choix !
Bienvenue sur PM et bonne chance pour ta fiche
Si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter le staff
Je suis d'accord, Sophie est wow
Bienvenue sur le forum, n'hésite pas à la moindre question et bon courage pour ta fiche

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●

i dreamed a dream a time gone by
when hope was high
and life worth living
i dreamed that love would never die
i dreamed that god would be forgiving
then i was young and unafraid
and dreams were made, and used, and wasted
~ I dreamed a dream, Les misérables



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleatmouth.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 15:31

et que dire de katie et diana ?
merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ridenti Luca
A godness, me ? Yes, that's right !
avatar
A godness, me ? Yes, that's right !
Parchemins : 160
Jukebox : Awesome Mix Vol.1

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 16:17

Bienvenue ! bon courage pour ta fiche et super choix de célébrité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 17:46

Bienvenue ma belle
Bon courage pour ta fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 17:54

ridenti ; quel prénom I love you merci beaucoup
athénaïs ; la sublime josephine merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nova O'Callaghan
i'm gonna die surrounded by the biggest idiots in the galaxy.
avatar
i'm gonna die surrounded by the biggest idiots in the galaxy.
Parchemins : 560
Jukebox : water prayer rasta mix (matt the alien remix)don't stop me now (queen, foxes cover)trapped by a thing called love (denise lasalle)escape, the piña colada song (rupert holmes)merry-go-round of life (howl's moving castle)ain't no moutain high enough (marvin gaye & tammi terrell)i'm not in love (10cc)strangers in the night (frank sinatra)jostle (breton)parachute (ingrid michaelson)beginning of the end (murray gold)song for four//home (murray gold).

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 21:48

SOPHIE TURNEEEER :red:
bienvenue belle rousse et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gillian Durand
often imitated, never matched !
avatar
often imitated, never matched !
Parchemins : 333

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 22:08

Un super avatar, un pseudo qui déchire et un perso qui a l'air génial
Bienvenue sur PM et bonne chance pour le reste de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ayearwithoutpain.tumblr.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Jeu 16 Oct - 22:17

nova ; jenna coleman, cette déesse merci I love you
gillian ; han merci beaucoup j'espère ne pas te décevoir
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Dawson
✻ this is your heart, can you feel it ?
avatar
✻ this is your heart, can you feel it ?
Parchemins : 369
Jukebox : bad_news ≈ bastille. wait ≈ M83. florida kilos ≈ lana del rey. morning sheets ≈ patrick watson. mind over matter ≈ young the giant. moutains ≈ biffy clyro. my song 5 ≈ haim. escape (the pina colada song) ≈ rupert holmes.

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 4:07

sophiiiiiiiiiie
et ton personnage a l'air super
bienvenue parmi nous la belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 12:07

ça me fait super plaisir
merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Cesare Moriarty
it's all in the muscles !
avatar
it's all in the muscles !
Parchemins : 476
Jukebox : Hunger of the Pine - alt-J (+) Warriors - Imagine Dragons (+) Blame - John Newman&Calvin Harris (+) Animals - Maroon 5 (+) End of all Days - 30STM (+) Stay High - Tove Lo

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 15:24

Doux Jésus Marie Joseph, j'aime trop Sophie Turner alors JE NE PEUX QUE FANGIRLER DEVANT TA FICHE DEJA COMMENCEE ET QUE J'AI TELLEMENT HÂTE DE LIRE :red: (non non, ça n'est pas seulement parce que tu as Sophie pour avatar, pas du tout Arrow )

Je te souhaite donc la bienvenue parmi nous ma jolie en espérant que tu te sentes chez toi en ces lieux de débauche ! Je viendrai certainement te réclamer un lien dès ta validation mon petit sushi I love you

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●
"Don't blame it on me"
Can't sleeping Keep awaking Without the woman next to me Guilt is burning Inside I'm hurting Insane a feeling I can't keep So blame it on the night Don't blame it on me Can't you see I was manipulated by it To let her through the door I had no choice in this I was the friend she missed She needed me to talk♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 16:06

MAX. IRONS.
merci beaucoup, ça fait plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 16:10

Sophie *-*
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Cesare Moriarty
it's all in the muscles !
avatar
it's all in the muscles !
Parchemins : 476
Jukebox : Hunger of the Pine - alt-J (+) Warriors - Imagine Dragons (+) Blame - John Newman&Calvin Harris (+) Animals - Maroon 5 (+) End of all Days - 30STM (+) Stay High - Tove Lo

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 16:10

Je t'en prie mon petit cookie insolent des champs
J'adore le caractère de Joe, j'ai tellement hâte de lire son histoire
Et puis la médicomagie, c'est tellement trop classe ...

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●
"Don't blame it on me"
Can't sleeping Keep awaking Without the woman next to me Guilt is burning Inside I'm hurting Insane a feeling I can't keep So blame it on the night Don't blame it on me Can't you see I was manipulated by it To let her through the door I had no choice in this I was the friend she missed She needed me to talk♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 19:02

rheia ; ce prénom, c'est la perfection et puis adelaide me fait craquer dans ta signature I love you merci beaucoup
cesare ; han merciii écoute, cesare est tout a fait classe aussi, alors on se trouvera un lien de fifou
Revenir en haut Aller en bas
James Mayers
ϟ you got me losing every breathe
avatar
ϟ you got me losing every breathe
Parchemins : 91
Jukebox : lay me down, sam smith ϟ ice ice baby, vanilla ice ϟ human, christina perri ϟ losing my religion, r.e.m ϟ make you feel my love, bob dylan ϟ thinking out loud, ed sheeran ϟ sing, ed sheeran ϟ vagabond, misterwives ϟ like i can, sam smith.

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 21:33

enfin une autre personne allant en médicomagie j'espère qu'on aura de la matière à se faire un lien, Sophie est magnifique I love you j'ai toujours été en admiration devant ses cheveux bienvenue ici ma belle, amuse toi bien surtout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Ven 17 Oct - 21:44

on trouvera bien un truc (je suis aussi admirative envers ses cheveux, don't worry What a Face )
en tout cas, merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Aodhán Hawks
I'm preying on you tonight
avatar
I'm preying on you tonight
Parchemins : 660
Jukebox : Crystallize - Lindsey Stirling ; Mr Brightside - The Killers ; Sing - Ed Sheeran ; Come And Get Your Love - Redcone ; Fooled Around and Fell in Love - Elvin Bishop ; Shattered - Trading Yesterday ; I Cant Help Falling In Love With You - Elvis Presley ; If You Want Me - Once OST

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Sam 18 Oct - 0:47

Je me retiens depuis un moment de ne pas venir polluer ta fiche parce que Sophie + le pseudo + ta fiche : too much perfection
Réserves moi un lien, hein ?
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour la fin de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Sam 18 Oct - 10:12

Sophie, cette déesse
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Sam 18 Oct - 12:01

bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Sam 18 Oct - 14:00

aodhàn ; ah mais, fallait pas te priver, avec un avatar pareil, je te laisse polluer ma fiche avec plaisir
je te garde un lien bien au chaud alors I love you en tout cas, merci
leana ; j'aime tellement juno temple merci beaucoup I love you
alecto ; merci
Revenir en haut Aller en bas
Cesare Moriarty
it's all in the muscles !
avatar
it's all in the muscles !
Parchemins : 476
Jukebox : Hunger of the Pine - alt-J (+) Warriors - Imagine Dragons (+) Blame - John Newman&Calvin Harris (+) Animals - Maroon 5 (+) End of all Days - 30STM (+) Stay High - Tove Lo

MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Dim 19 Oct - 1:50

Madame l'étudiante en psychologie à l'accent scandinave, si vous cherchez un fidèle sujet pour vos expériences et vos analyses comportementales, je vous propose mon Cesare qui a sûrement un petit poisson rouge dans le crâne qui s'avèrera être une victime de choix
Tout ça pour dire que j'ai beaucoup aimé ta fiche et que ce fut un réel plaisir de la lire ma petite Jade. J'ai aimé la description que tu as faite de ses parents, sa famille aux grands-parents trop fiers pour la reconnaître et l'accepter elle et son père, ces épreuves de torture consistant à renforcer son esprit en compagnie de son père -un grand homme- et l'évocation de ses amis les plus chers. Joe c'est une fille qui me plait, je lirai avec plaisir tes RPs et suivrai avec attention l'évolution de ton personnage I love you
Mais trêve de bavardages et passons plutôt aux choses sérieuses, je suppose que tu n'attends que ça et je ne vais pas te le refuser !  

Au nom du Fer, du Fil et du Saint Biscuit, j'ai l'honneur de t'adouber membre officiel de Pleatmouth et de procéder à ta validation immédiate ! Bienvenue chez toi petite plume rayonnante !
Tes couleurs te seront transmises incessamment sous peu ! N'hésite pas à aller faire un tour du côté des registres pour trouver des liens à ta jolie rousse et répertorier ses RPs ici. Pense également à répertorier le patronus de ton personnage, adhérer à un club, enregistrer Joe dans la filière correspondante et lui attribuer une chambre dans CE topic. Si tu as la moindre question, je suis ton humble serviteur et me ferai un plaisir d'y répondre en prenant soin cette fois-ci de bien lire toutes les annexes pour ne pas commettre d'impairs Ah et j'allais oublier, pense à recenser ton avatar ICI même !

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●
"Don't blame it on me"
Can't sleeping Keep awaking Without the woman next to me Guilt is burning Inside I'm hurting Insane a feeling I can't keep So blame it on the night Don't blame it on me Can't you see I was manipulated by it To let her through the door I had no choice in this I was the friend she missed She needed me to talk♛ by endlesslove.


Dernière édition par Cesare Moriarty le Dim 19 Oct - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   Dim 19 Oct - 1:54

oh, j'adopte cesare comme sujet d'étude avec plaisir
merci beaucoup, en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: un désert qui monologue. (joe)   

Revenir en haut Aller en bas
 

un désert qui monologue. (joe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La bataille du désert. (WW II)
» cha sert d'avoir in garchon plombier-chauffagiste...
» a quoi sert l'huile qu'elle met avant son fdt ???
» A quoi sert ce forum et si vous désirez participer au Wiki
» l'orthographe ne sert à rien
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleatmouth ::  :: fiches de présentation-