AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Par ici pour les recherches de lien
Merci de privilégier les stoatbloats, les ramhorns, les et les owlkinsI love you
Le point météo : Du 17/11 au 24/11 il pleut il pleut bergère ♪ la température reste cependant enviable

Partagez | 
 

 
➢ defying gravity (jam/sie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
James Mayers
ϟ you got me losing every breathe
avatar
ϟ you got me losing every breathe
Parchemins : 91
Jukebox : lay me down, sam smith ϟ ice ice baby, vanilla ice ϟ human, christina perri ϟ losing my religion, r.e.m ϟ make you feel my love, bob dylan ϟ thinking out loud, ed sheeran ϟ sing, ed sheeran ϟ vagabond, misterwives ϟ like i can, sam smith.

MessageSujet: ➢ defying gravity (jam/sie)   Sam 18 Oct - 0:56


Even if you know what’s coming, you’re never prepared for how it feels.



we made this memories for ourselves.
Muzzleboar était une ville atypique que James adorait. Il avait su retrouver un je-ne-sais-quoi de l'Australie en ces terres. Aucun réel dépaysement n'avait été fait et le jeune homme avait même pu continuer à surfer, bien que les vagues étaient loin d'être les mêmes qu'à Alice Spring, malheureusement. Sa préférence venait pour cette nature différente, ce climat autre dont il n'eut aucun mal à s'accommoder.  Pas réellement habitué à un cadre méditerranéen, il s'était plut à découvrir les environs, à vivre à des températures ambiantes très bonnes et non pas dans l'extrême. L'Australie savait se montrer aussi brulante que glaciale, tout dépendait de votre position sur le continent. Ici, il faisait bon presque constamment et James chérissait ses années ici, à Pleatmouth. Il avait découvert Freyr Kingdom lors de sa première année, accompagné de Cesare. La marche, c'était ce qu'il avait trouvé en premier lieu pour tenir éveillé son meilleur ami même en plein après-midi, là où généralement son organisme adorait qu'il pique des sommes. Cela avait été fructifiant, les amenant à découvrir le lac Viviane et la rivière Ondine par la même occasion. Bien évidemment, il leur avait fallut faire quelques kilomètres pour chacun des endroits, ils s'étaient aussi rendus compte de l'immensité de cette forêt maudite. Ils avaient pu frémir au moindre bruit étrange, surplombés par ces hauts arbres sombres. Au lieu de les effrayer, de les dissuader de revenir, ils en avaient conclut un après-midi digne d'une vraie partie de plaisir, d'une de leurs meilleures découvertes. Depuis, ils reviennent, parfois en pleine nuit autant pour se défier que pour s'amuser, mais ils reviennent toujours avec cette même envie, cette même étincelle dans leurs yeux qui brille d'aventures, de découvertes et de merveilles. Bien sûr qu'ils se font peur parfois, mais là est toute l'attraction de cette escapade. James y allait souvent en journée, peut-être une fois par semaine même. Il avait besoin de concentration pour ses révisions et quel meilleur endroit que cet immense et doux lac, que celui de Freyr Kingdom pour s'imprégner de ses cours dans le calme et le silence ? Le voici, debout près de la rive, les yeux fixés au loin sur l'eau. il était perdu dans ses pensées, toutes tournées vers sa mère. Il ne l'avait pas vu depuis un long moment et il s'inquiétait. Il se faisait beaucoup de soucis pour elle maintenant que toute la fratrie Mayers était à Pleatmouth, loin de l'Australie, loin de leur père et sa violence insoupçonnée de tous. Il avait déjà vu sa mère se prendre une gifle de sa part, il n'avait jamais voulu en informer le reste de sa famille. C'était un secret, un secret honteux et haineux qu'il portait envers son père, s'ajoutant à tous ceux s'accumulant de toutes leurs incartades violentes depuis sa plus tendre jeunesse. Oui, il s'inquiétait fortement pour sa mère, il espérait qu'elle saurait s'effacer rapidement de leur maison familiale et trouver constamment du travail, des affaires ailleurs. Loin de lui, cet ignoble personnage avec qui il avait encore eu des confrontations cet été, lui ajoutant deux marques de plus sur son dos. Cesare ne devait pas savoir, personne ne le devait. James savait qu'il allait devoir redoubler de vigilance les temps prochain, le temps que tout cela disparaisse. Son jean est retroussé sur ses mollets, ses mains sur ses hanches. Il avance peu à peu dans l'eau, sans trop s'éloigner du bord. Il n'avait que la simple envie de se rafraichir en cette fin d'après-midi chaude. Le soleil se coucherait bientôt, il avait une bonne heure avant qu'il ne fasse nuit. Alors il rejoindrait ses amis pour aller manger un bout, mais jusqu'à là, il profiterait de cette nature resplendissante, vivante et si enrichissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsie Arwen
often imitated, never matched !
avatar
often imitated, never matched !
Parchemins : 44

MessageSujet: Re: ➢ defying gravity (jam/sie)   Lun 27 Oct - 0:44

Le regard d’Elisabeth était obstinément posé sur les plantes trônant dans le vase en face d’elle. Elle regardait à travers le verre transparent leurs racines flétries, atrophiées par le manque de la terre, prolongées sur des tiges qui penchaient déjà sous le poids de l’abandon. De jolies plantes, c’était. Des fleurs si belles et silencieuses, mourant lentement dans un magnifique vase. L’image était magnifique ; le bois au contrejour, les belles fleurs qui se fanent, une lumière légèrement brisée sur l’eau sale qui remplissait le vase, et une pile de livres qui, si la parole leur avait été octroyée, hurleraient afin de s’accaparer l’attention de la jeune femme. Elsie n’était pas d’humeur à travailler. Si habituellement elle se trouvait capable de faire abstraction aux tentations qui l’entouraient, aujourd’hui elle avait besoin de céder, de se laisser emporter, enivrer. Chose rare chez la jeune femme pour qui le contrôle de soi semblait être une seconde nature. Mais aujourd’hui elle était distraite et l’envie de nouveauté s’insinuait en elle, lentement, doucement. Et plus le temps passait, plus cette dernière la consumait. Aussi elle se décida à arracher un morceau de papier sur lequel elle griffonna un petit mot à l’intention de Cesare. A quoi bon envoyer cinq fois son hibou faire le tour du campus quand Cesare pouvait lui dire ce que les autres faisaient ? Son hibou envolé elle patienta, un peu trop à son goût. Attitude de princesse, oblige. Et quand la réponse lui parvint, elle s’empressa de ranger ses affaires pour rejoindre James. D’après Cesare, elle le trouverait au lac en train de réviser, ainsi elle pourrait elle-même trouver la motivation de se mettre à la tâche. Et voir Mayers par la même occasion, mais l’avouer c’est une autre histoire. (…) Elsie n’appréciait pas le lac. Certes le paysage était d’une beauté époustouflante, à couper le souffle et les lieux lui rappelaient les paysages de son enfance en Écosse. Mais c’était plus fort qu’elle, si elle sentait ou savait qu’une « source aqueuse » se trouvait dans les parages elle était incapable d’être sereine. Oh, elle pouvait s’approcher de l’eau, elle pouvait même s’y baigner, le problème n’est pas là. Il est d’un autre ordre. Le contact de l’eau l’a fait frémir et si la jeune femme commence à paniquer, elle ne pourra s’empêcher de mettre en place dans son esprit les pires scénarios qui puissent arriver. Et tout cela par la faute d’un malheureux accident. Chassant ses pensées plus ou moins obscures, la jeune femme rejoint la berge d’où elle distingue la silhouette de James. Lentement elle s’approche, évitant les endroits un peu trop marécageux du haut de ses talons. Elle aurait du se changer, quelle idiote. D’une part elle fait tâche dans le décor, d’une autre sa tenue n’est pas vraiment appropriée pour l’heure. Perché sur ses talons elle tire un coup sur sa robe patineuse avant de s’approcher davantage de l’eau, histoire de pouvoir être entendu par le blond qui s’y entraîne un peu trop à son goût. Je pensais te trouver en train de réviser James lâche t’elle simplement. Comme si sa remarque semblait être une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Mayers
ϟ you got me losing every breathe
avatar
ϟ you got me losing every breathe
Parchemins : 91
Jukebox : lay me down, sam smith ϟ ice ice baby, vanilla ice ϟ human, christina perri ϟ losing my religion, r.e.m ϟ make you feel my love, bob dylan ϟ thinking out loud, ed sheeran ϟ sing, ed sheeran ϟ vagabond, misterwives ϟ like i can, sam smith.

MessageSujet: Re: ➢ defying gravity (jam/sie)   Mer 29 Oct - 14:45

Je pensais te trouver en train de réviser James. Le jeune homme n'eut aucun sursaut, aucune surprise de cette nouvelle venue en ces lieux, si ce n'est que de découvrir l'identité de cette personne. Pour accomplir un défi personnel, il s'était laissé tenter à reconnaître cette personne, rien qu'en l'entendant marcher et se mouver jusqu'à lui. Oui, car de tous les kilomètres autour du lac Viviane, tout l'espace disponible en dehors de celui qu'il possédait à cet instant, il était clairement sûr que cette personne avait décidé de venir à son encontre. Il en avait déduit, par la démarche remplie de difficulté que ce nouvel arrivant semblait avoir, que c'était une jeune femme. Une Waspsting surement car qui autrement, aurait l'audace ou la sottise de se promener n'importe où, en talons, jusqu'au fin fond d'une nature parfois dangereuse et remplie d'aventures. Une Waspsting en bonne et due forme. Il se retenait pour le moment d'émettre une remarque à ce propos, peut-être n'était-ce qu'un concours de circonstances, James n'avait pas toutes les cartes en mains et il le savait. Pourtant, cela le démangeait un peu. Pour avoir vécu l'expérience de marcher dans les talons haut de sa sœur jumelle, il savait combien cela pouvait être difficile dans cette nature-là. Il n'avait été question que d'un simple défi qu'il avait bien entendu relevé, durant une heure, s'efforçant de rentrer ses grandes palmes dans ces machines de torture. Éprouvant était le mot, pénible définissait l'heure qu'il avait passé. Il avait ainsi apprit à ne pas se moquer ouvertement de ces aventureuses perchées sur leurs hauts talons, de peur aussi, il fallait l'avouer, qu'elles ne s'en servent comme pieu dans son corps. Je n'ai pas encore eu le temps de commencer. Il jeta un regard en arrière à ses affaires, pour s'assurer qu'elles étaient encore bien présentes, puis il le reporta sur Elsie. Il ne sut s'empêcher de la détailler, embrassant son corps, sa personne, de ses prunelles captivées. Très vite, il se détourna et redécouvrit la vision du lac, si calme. Pourtant, il n'était plus tout aussi serein qu'avant l'arrivée de la demoiselle, il était agité. Sortant sa baguette, il ne bougea d'un pouce. Tu viens ici pour réviser toi aussi, ou faire un défilé de mode ? Son ton montrait son amusement, ses lèvres restaient figées dans un sourire. Déliant son poignet, il s'exerça alors à des sortilèges informulés, la bête noire de presque tout sorcier. Des ricochets virevoltaient pour jouer, s'envoler, caresser, puis s'enfoncer dans cette eau fraiche, au bout de trois, cinq, sept rebonds. Il avait l'habitude de faire cela dans l'Océan Pacifique, chez lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsie Arwen
often imitated, never matched !
avatar
often imitated, never matched !
Parchemins : 44

MessageSujet: Re: ➢ defying gravity (jam/sie)   Jeu 30 Oct - 17:53

Elle l’écoute mais ne prends pas la peine de répondre. Une habitude comme une autre. Avec le temps Elsie a appris à mesurer le poids des mots et leur impact, et force est de constater que la rareté de ces derniers accroit leur importance. Aussi la jeune femme s’est rapidement mise à ne parler que lorsque les mots sont nécessaires, le reste du temps elle se contente d’utiliser son physique pour s’exprimer. Elle hoche la tête machinalement, soupire, hausse les sourcils ou écarquille des yeux. Avec le temps son regard est devenu extrêmement expressif, d’un coup d’œil elle est capable d’exprimer plus que les mots ne le pourraient ; il est une arme qu’elle affectionne et dont elle use et abuse. Attrapant sa baguette, elle attire jusqu’à elle une roche prostré plus loin et se laisse glisser dessus, croisant les jambes pour rester en accord avec son image de cygne gracieux. Maintenant elle peut s’occuper de James. Je ne savais pas que tu t’intéressais à Nora lâches-elle d’une voix bien trop calme le regard rivé sur les prunelles du blond. Les sous-entendus de sa remarque sont bien trop évidents, trop peu dissimulés, mais elle préfère se taire. Comme toujours. Elle préfère le toiser du regard, battant des cils de temps à autre. Ni que tu crois certaines rumeurs me concernant. Elsie continue de le toiser, imperturbable, aucune émotion ne traversant son visage, elle le sait, rares sont les personnes à supporter cette attitude. Son je-m’en-foutisme permanent qui parfois semble virer sur une attitude des plus hautaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Mayers
ϟ you got me losing every breathe
avatar
ϟ you got me losing every breathe
Parchemins : 91
Jukebox : lay me down, sam smith ϟ ice ice baby, vanilla ice ϟ human, christina perri ϟ losing my religion, r.e.m ϟ make you feel my love, bob dylan ϟ thinking out loud, ed sheeran ϟ sing, ed sheeran ϟ vagabond, misterwives ϟ like i can, sam smith.

MessageSujet: Re: ➢ defying gravity (jam/sie)   Jeu 6 Nov - 0:56

Il est fier de sa tirade, le Mayers, il est fier et il reste les pieds dans l'eau à jouer. Il devrait réviser, pour ses prochains partiels en médicomagie. Il adore cette matière, ses études et pourtant, force était de constater qu'il avait incroyablement du mal à se mettre dans ses révisions lorsqu'il devait en faire. Passé de gamin hyperactif qui le poursuit, il préfère mille fois mieux se dépenser et être actif que d'être dans l'obligation de plonger son nez et toute son attention dans de nombreuses lignes souvent endormantes. Alors il avait trouvé la technique d'avoir un environnement changeant, ne pas rester cloitrer dans sa chambre sinon il étoufferait et abandonnerait aussitôt. Ici au lac, il  se sentait libre, il respirait à grand poumon et il profitait du grand air. De cette sublime nature surtout. Elsie l'ignore, totalement. Elle évite de répondre à sa légère pique, elle l'assène tout de même en répliquant avec calme. Je ne savais pas que tu t’intéressais à Nora. il se retournait vers elle, le regard harponné par celui de la jeune rousse. Elle le toisait tandis que lui, il se laissa à rire. Rire de la situation, de ce ton qui dissimulait un je-ne-sais-quoi d'amusant à ses yeux. Tu es sérieuse ? avait-il lâché, le sourire jusqu'aux oreilles. Nora est sublime. s'amusa-t'il a dire, appuyant sur le dernier mot, comme pour intensifier ses propos. Mais elle ne m'intéresse pas et tu le sais. - Ni que tu crois certaines rumeurs me concernant. là, il mesurait son sourire. Un peu moins enclin à rire sur ce sujet, une possible addiction de son amie. Je n'ai jamais dit publiquement, que je croyais cette rumeur. Ne surinterprète pas. Il sort de l'eau complètement et il s'approche de ce beau cygne qui continue à le fixer sur son rocher. Elle pourrait être une sirène, sa sirène. Toujours à l'affut lors de sa présence, toujours à accourir vers elle à chacune de ses paroles. Est-ce que je devrais m'en soucier ? Avoir des raisons de me poser des questions ? Il lui offrait la possibilité de dire autant la vérité que le mensonge, il préférait qu'elle jure sur son honnêteté, il préférait croire que quoi qu'elle dise, le corbeau se trompait. Il se tenait droit devant elle, les bras croisés contre sa poitrine, les sourcils un peu froncés. Césare avait surement du informer Elsie qu'il se trouvait au Lac, mais elle était la seule à s'être déplacée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ➢ defying gravity (jam/sie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

➢ defying gravity (jam/sie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Judicael - Gravity.
» [*Layouts] Gravity|Kinetics - zeroG
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleatmouth ::  :: Freyr Kingdom :: Viviane lake-