AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Par ici pour les recherches de lien
Merci de privilégier les stoatbloats, les ramhorns, les et les owlkinsI love you
Le point météo : Du 17/11 au 24/11 il pleut il pleut bergère ♪ la température reste cependant enviable

Partagez | 
 

 
✰ here we go again (aodhán)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meredith Dawson
✻ this is your heart, can you feel it ?
avatar
✻ this is your heart, can you feel it ?
Parchemins : 369
Jukebox : bad_news ≈ bastille. wait ≈ M83. florida kilos ≈ lana del rey. morning sheets ≈ patrick watson. mind over matter ≈ young the giant. moutains ≈ biffy clyro. my song 5 ≈ haim. escape (the pina colada song) ≈ rupert holmes.

MessageSujet: ✰ here we go again (aodhán)   Jeu 23 Oct - 2:30

 

La gueule de bois était particulièrement féroce ce jour-là. Merry avait l’impression de passer sa journée les yeux mi-clos, le visage complètement assommé, le corps mou et l’esprit l’étant tout autant. Toute la journée, elle avait résisté à l’envie de s’enfuir et se réfugier sous ses draps pour rattraper un tant soi peu de sommeil (qu’elle n’avait point eu cette nuit-là, engagée dans une partie arrosée de jeu de cartes stupides). Mais elle gardait toujours en tête qu’il y avait le cours d’Aodhán cet après-midi là, et que le cours d’Aodhán rendrait sa journée bien meilleure. Elle entrait dans l’amphithéâtre avec le cerveau en compote mais le sourire aux lèvres, et salua le professeur d’un sourire complice. Depuis l’incident de la mini-tornade, où ils avaient du faire face à un sortilège qui avait mal tourné, la jeune femme et le professeur avaient développé une complicité bien amusante, qui rendait les cours plus intéressants. Il semblait parfois à Merry qu’Aodhán tentait de la pousser plus que les autres, mais ça ne lui dérangeait pas, pas du tout, même. Peu de professeurs avaient, dans le passé, témoignés un quelconque intérêt envers elle, ce changement était donc plus que bienvenue. La matière était particulièrement intéressante ce jour-là, tandis qu’Aodhán commença à leur parler des sortilèges d’eau, ayant même apporté un échantillon d’une Potion d’Eau-Infinie pour leur enseigner comment contrôler cette matière plutôt instable (une seule goutte réussissant à provoquer une inondation dans une petite pièce). Merry écouta du mieux qu’elle le pouvait, même si sa migraine ne cessait de la distraire.

Lorsque les trois heures s’écoulèrent, Merry resta un instant à son bureau, reprenant ses esprits, et se leva avec la bonne intention d’aller prendre une bonne douche et d’aller dormir très, très longtemps. Elle amassa ses livres, et alla rejoindre Aodhán à son bureau. “Ça roule, Aodhán ?” Elle ne lui avait même pas demandé si elle pouvait l’appeler par son prénom – mais Merry ne demandait jamais ce genre de choses. De toute façon, elle doutait que ça dérange vraiment le professeur. “Vous savez ce que je me demande vraiment ? Pourquoi quelqu’un aurait inventé une Potion aussi stupide” commença-t’elle à expliquer au professeur, s’accoudant à son bureau, déposant ses livres sur ce dernier. “Sérieusement, le type qui a fait ça est vraiment inconscient. Imaginez les dégâts que ça pourrait faire si quelqu’un…” Elle se donna un élan pour carrément s’asseoir sur le bureau (un peu maladroitement quand même), et tout en disant, “… faisait tomber un fiole”, accrocha la fiole de Potions en question, qui commença à s’écouler sur le sol. Avec un cri paniqué, Merry bondit sur ses pieds et redressa la fiole, mais le mal était déjà fait, tandis que l’eau commençait à s’étendre sur le sol comme un raz-de-marée, et bientôt, Merry et Aodhán avaient de l’eau aux chevilles, et ça continuait à monter. Elle se tourna vers le professeur, se mordillant la lèvre inférieure. “De l’eau, c’est toujours moins pire qu’une tornade, ein ?” dit-elle d’une petite voix, sortant sa baguette et jetant un regard paniqué au professeur. Décidément, ces deux-là finissaient toujours par se retrouver dans le pétrin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aodhán Hawks
I'm preying on you tonight
avatar
I'm preying on you tonight
Parchemins : 660
Jukebox : Crystallize - Lindsey Stirling ; Mr Brightside - The Killers ; Sing - Ed Sheeran ; Come And Get Your Love - Redcone ; Fooled Around and Fell in Love - Elvin Bishop ; Shattered - Trading Yesterday ; I Cant Help Falling In Love With You - Elvis Presley ; If You Want Me - Once OST

MessageSujet: Re: ✰ here we go again (aodhán)   Sam 1 Nov - 1:00

collateral damage
Merry ∞ Aodhán
Un bâillement à s'arracher la mâchoire, le blond se passe la main dans ses cheveux, ceux-ci ressemblant plus à un nid de hiboux qu'autre chose. Pour autant, c'est une bonne journée, rien ne semble sortir de son train-train habituel. Il garde une tasse de café en lévitation à coté de lui, ses mains tenant fermement la potion, son attention portée à 200% sur celle-ci. Oui, ça allait tellement bien que le blond s'est senti audacieux, au point d'apporter à son cours une des potions dites instables. Bien qu'il ne soit pas professeur de potions, l'étudier lui permet et permet à ses élèves de savoir quoi éviter pour ne pas provoquer une catastrophe, surtout avec une telle potion. Poursuivant sa route, il salue quelques élèves d'un signe de la tête, poussant la porte de l’amphithéâtre avec son dos, sifflotant avec un sourire aux lèvres. C'est une bonne journée, oui. Il porte sa chemise bleu roi -sa préférée- n'a plus que 3 heures de cours et chez lui l'attend son sofa et sa radio. Quoi de mieux ? S'installant derrière son bureau, les pieds posés sur celui-ci, il regarde ses élèves rentrer un à un, certains arborant la même expression que lui quand d'autres auraient pu avoir rencontrer un hippogriffe en colère. Les visages se succèdent pour finalement afficher une jeune femme au sourire discret mais radieux qu'il lui rend, le sourire couvrant la partie droite de son visage. Meredith Dawson, sa partenaire dans les moments les plus... catastrophiques. Une mini-tornade qui tourne mal et les voilà arborant des chevelures et un attirail des plus intéressants. Ils en ont pourtant gardés un très bon souvenir et cette complicité qui les lie désormais est une chose que le blond apprécie énormément. La brune est un véritable personnage et rien ne lui fait plus plaisir que de pouvoir l'aider à se surpasser.
La fin de son cours sonne presque comme une libération. Plus qu'à transplaner chez lui, mettre ses pantoufles en laine et s'allonger. Un soupir d'aise glisse entre ses lèvres quand une voix familière résonne derrière lui. Un sourire aux lèvres, il se retourne vers la jeune femme. Salut Meredith ! Ça va plutôt bien ? Et vous, dure soirée, si j'en juge vos cernes et vos bâillements interminables ? C'était devenu naturel entre eux, pas besoin de professionnalisme et pourtant, le respect est toujours présent, une chose qu'il doit avouer apprécier. Les ragots sur leur supposé relation "passionnelle", ça le fait bien rire quand il voit sa jeune élève, s'installant sur son bureau. Ils sont loin de connaitre la vérité, surtout sur lui. Aodhán écoute attentivement Meredith tandis qu'il range ses livres. Un rire lui échappe face à ses commentaires sur la potion, ayant lui-même eu ses mêmes interrogations sur le chemin de l’amphithéâtre. Que voulez-vous, certains ont des passions... étranges. Et si quelqu'un ne possédait pas les moyens pour stopper ses effets, cela pourrait être... Sa voix se perd tandis que le blond voit au ralenti la fiole glisser vers le sol, déversant la potion sur le sol, les submergeant presque instantanément. Son regard se fige sur celui de Meredith qui semble aussi perdu que lui, voir quelque peu amusé. Son commentaire fait naitre un sourire sur son visage que Dhan cherche à cacher pour garder son professionnalisme -ce qui ne marche pas, bien entendu. Agrippant le bras de la jeune femme, il l'aide à se percher sur son bureau, loin de l'eau glaciale qui s'étendait sous leurs yeux. Miss Dawson, je crois que cela va devenir une habitude entre nous. Un clin d’œil pour appuyer ses paroles, la blond pointe sa baguette vers le flot d'eau incessant, priant pour que son sort fonctionne. Sort qui n'a l'air d'avoir aucun effet autre que de réduire quelque peu l'amont d'eau qui les entoure. Et ça se dit professeur hein ? Dhan soupire et se retourne vers Meredith, un grand sourire aux lèvres et les deux pouces en l'air. J'ai la situation sous contrôle, pas de soucis à se faire ! Ou finiront-ils noyés, enfermés dans un amphithéâtre ? Quelle fin atroce, se dit-il tandis qu'il fixe l'eau d'un regard noir.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Dawson
✻ this is your heart, can you feel it ?
avatar
✻ this is your heart, can you feel it ?
Parchemins : 369
Jukebox : bad_news ≈ bastille. wait ≈ M83. florida kilos ≈ lana del rey. morning sheets ≈ patrick watson. mind over matter ≈ young the giant. moutains ≈ biffy clyro. my song 5 ≈ haim. escape (the pina colada song) ≈ rupert holmes.

MessageSujet: Re: ✰ here we go again (aodhán)   Sam 8 Nov - 20:22

 

Merry regardait l’eau s’accumuler dans l’amphithéâtre d’un oeil plutôt découragé. Elle ne s’était pas levée ce matin avec l’envie de devoir résoudre une autre catastrophe naturelle, ça c’était certaine, et elle n’était même pas certaine d’avoir le cerveau suffisamment en fonction pour pouvoir le faire. Perchée sur le bureau d’Aodhan, et malgré la légère panique qui coulait dans ses veines, Merry se sentait épuisée et complètement dépassée par les événements. Au moins, elle n’était pas seule. “Miss Dawson, je crois que cela va devenir une habitude entre nous.” Les paroles d’Aodhan et le clin d’oeil qui suivit lui arrachèrent un sourire et un petit ricanement. Oui, toute qu’une habitude à avoir. Une tornade, et maintenant une inondation. S’ils se sortaient du pétrin cette fois-ci, et qu’ils ne finissaient pas noyés, que serait la prochaine catastrophe à laquelle ils devraient faire face ? Les paris étaient ouverts. La pensée, malgré le fait que ce n’était pas tellement amusant, suffisait à faire rigoler Merry, qui trouvait la situation complètement ridicule autant que très comique. Elle jeta un regard à Aodhan, qui sortit sa baguette et la pointa vers l’eau qui ne cessait de monter, plus lentement toutefois, et marmonna un sortilège qui n’eut pas l’avoir d’avoir grands effets. Merry arqua un sourcil, lançant un sourire amusé en direction du professeur. Visiblement, les sortilèges d’usage n’auraient aucun effet sur cette potion diabolique qui promettait de devenir un véritable désastre, si ce n’était déjà pas le cas. Merry ne pouvait que s’imaginer ce que les gens diraient, en entendant parler de tout ça. Ça ne ferait qu’alimenter les ragots. Merry n’en avait pas grand chose à faire, de ce qui se racontait sur elle et Aodhan, elle savait que c’était complètement faux – la Plume du Corbeau ne pouvait s’imaginer à quel point ils se plantaient à leur sujet. Mais bon, ça la faisait bien rire, quand elle était d’humeur. Aodhan eut un soupir, et se tourna vers Merry, un grand sourire aux lèvres et les deux pouces en l’air. La jeune femme pouffa de rire à sa vue. “J’ai la situation sous contrôle, pas de soucis à se faire !” Merry acquiesça de la tête, amusée par l’expression découragée de son professeur. “Oh, oui, je peux bien voir ça. J’espère que vous savez nager” répliqua-t’elle avec un petit rire, tournant la tête pour regarder l’eau qui ne cessait de s’accumuler et qui atteignait à présent presque le sommet du bureau.

Merry regarda autour d’elle, tentant de trouver une quelconque solution à leur petit problème. Il n’y avait aucune fenêtre dans l’amphithéâtre, et donc aucun moyen de faire écouler l’eau de cette manière. Merry regardait le bois, le voyant déjà pourrir et céder. Oh mon dieu, et si toute l’université s’écroulait par leur faute ? Elle rejeta tout de suite cette attitude fataliste et regarda Aodhan d’un air amusé. “Bon, je crois bien que c’est le moment du essai-erreur” dit-elle d’un ton incertain, sachant très ben que peu importe ce qu’elle ferait, ça pourrait autant régler la situation que l’empirer. Elle sortit sa baguette, et la pointant vers l’eau noire, menaçante et grandissante. Elle formula quelques sorts basiques, avant de se creuser la tête. “Okay, Merry, réfléchis, réfléchis” se marmonna-t’elle à elle-même, tentant de se rappeler de ses cours de sortilèges le mieux possibles, et surtout, de tous les sortilèges qu’elle connaissait qui avaient un quelconque lien avec l’eau, ou n’importe quel liquide. L’eau avait déjà atteint le sommet du bureau, et Merry sentait l’eau pénétrer ses chaussures et lui monter jusqu’aux chevilles. “Boticorpus !” s’exclama-t’elle sans réfléchir, et devant leurs yeux, un petit bâteau de bois surgit des eaux et apparut devant eux, avec deux rames à l’intérieur. Merry se mordit la lèvre. “Ben, c’est mieux que rien” déclara-t’elle au professeur. Elle s’empara d’une des rames, tendant l’autre au professeur, et elle approcha le bateau du bureau afin de pouvoir s’y hisser. Mais ce dernier était plus que glissant et Merry perdit pied. “OH NON !” cria-t’elle en se sentant tomber vers l’étendu d’eau glaciale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aodhán Hawks
I'm preying on you tonight
avatar
I'm preying on you tonight
Parchemins : 660
Jukebox : Crystallize - Lindsey Stirling ; Mr Brightside - The Killers ; Sing - Ed Sheeran ; Come And Get Your Love - Redcone ; Fooled Around and Fell in Love - Elvin Bishop ; Shattered - Trading Yesterday ; I Cant Help Falling In Love With You - Elvis Presley ; If You Want Me - Once OST

MessageSujet: Re: ✰ here we go again (aodhán)   Dim 16 Nov - 16:47

collateral damage
Merry ∞ Aodhán
La première fois que Meredith et lui se sont retrouvés seuls dans une salle de classe -situation qui ne s'est déroulé de rares fois sauf si l'on croit les ragots de la Plume de Corbeau- tous deux se sont retrouvés dans une situation similaire. Échangé l'élément d'eau par celui de l'air et vous retrouvez un professeur et une élève paniqués avec des coiffures qui feraient rougir les plus grands mannequins. Ils s'en sont sortis par ingéniosité, en réfléchissant un peu pour arrêter cette tornade qui menaçait l'intégrité de l'université. Si ce n'est pour leur chevelure, rien n'a été détruit. Dans toute sa scolarité, le blond n'a jamais eu affaire à ce genre de situations, bien qu'il semblait attirer toutes sortes de danger autour de lui. Comme si la simple perspective de retrouver ses deux personnes dans le même endroit poussait un quelconque esprit frappeur à les condamner à sauver leur université d'une catastrophe imminente. Dans le fond, leur situation est tellement désespérée que le professeur se retient d'éclater d'un rire hystérique face à son élève. Oui, il est professeur de sortilèges et il vient de donner un cours sur ceux qui pourraient les sortir du pétrin. Sortilèges inscrit sur une feuille de papier qu'il voit dériver au loin, l'encre disparaissant de celui-ci. Aodhan s'en arracherait presque les cheveux. Ils vont devoir trouver une solution et rapidement, sans quoi, une inondation sera le dernier de leur soucis. En jetant un coup d'oeil vers la brunette, il ne peut s’empêcher d'imaginer leur prochaine rencontre. Seront-ils confrontés à une tempête de flammes cette fois ou un séisme ? Enfin, s'ils s'en sortent. Après avoir tenté un sortilège sur le liquide noir qui engloutit les bureaux, le blond tente de rassurer Meredith sans grand succès. Il accompagne sa phrase et son rire par un sourire presque forcé, conscient que nager sera bientôt leur seule alternative.
Connaissant l'endroit comme sa poche, Dhan refuse d'imaginer le pire encore, se concentrant sur ses alentours. De tous les amphithéâtres possible, il a fallu qu'il choisisse celui-ci pour parler d'une potion potentiellement très dangereuse, sans issue pour faire évacuer le liquide. Quelle bonne idée ! Il pourrait très bien former un trou dans le mur mais cela équivaudrait à inonder la salle de classe derrière celui-ci. Sa main se pose contre sa nuque, frottant ses cheveux d'un geste irrité. Le professeur s’apprête à parler quand la jeune femme sort sa baguette à son tour, un air incertain sur le visage mais déterminée. Un petit sourire aux lèvres, le blond la fixe. Impressionnez-moi, miss Dawson. Si vous nous sortez de là, vous aurez la permission de zapper le test de la semaine prochaine sur cette potion. Et Aodhan tiendra parole. Après tout, ils affrontent en ce moment-même la potion, ce qui équivaut presque à un test en soit. Peut être réussira telle à trouver une idée plus rapidement que lui, son irritation se faisant de plus en plus forte. Et dans ce genre de cas, réfléchir est plutôt compliqué. Un sensation glaciale le surprend, l'eau glissant sur ses chaussures et s'attaquant aux revers de son jean. Ses yeux s'agrandissent et un grognement sort de ses lèvres. Quand le bateau fait son apparition, il ne peut s’empêcher de pousser un cri victorieux, tapant fièrement l'épaule de la jeune femme. Bien joué ! Les dames d'abord ! Quand soudain, tout se passe très vite. Attrapant la rame, les deux s'empressent de rapprocher leur embarcation, Aodhan regardant son élève grimper dans celui-ci. Son corps se met soudain à dériver vers l'eau glacial, sa voix résonnant dans l'amphithéatre rempli à craquer d'élèves quelques minutes plus tôt. Le blond se jette sur elle pour l'empecher de tomber, perdant pieds et tous deux se retrouvent sous l'eau, le froid leur mordant le corps. Remontant à la surface, un juron échappe de ses lèvres, peu importe qu'il soit en présence d'une élève, l'eau est diablement glacé. Rattrapant le bateau qui commençait à dériver, il le tient en place et aide Meredith à grimper, tremblant de froid. Après s’être hissé dans la barque, il pousse un long soupir. Ça ira ? Il lance un sort pour sécher leurs vêtements mais le froid ne quitte pas son corps, claquant presque des dents. On explose un mur ? Les sortilèges pour contrer la potion sont malheureusement perdu là bas, au fond de la salle, sur une feuille maintenant vierge. Ou on détruit l'université, au choix. Il rigole mais la situation ne l'amuse plus vraiment. Le professeur considère réellement détruire le mur qui leur fait face. L'un des quatre donne sur l'extérieur. Lequel cependant? Aodhan n'en sait rien mais est prêt à tout pour sortir de cet endroit.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ✰ here we go again (aodhán)   

Revenir en haut Aller en bas
 

✰ here we go again (aodhán)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleatmouth ::  :: Aile Felix Summerbee :: Amphithéâtre Summerbee-