AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Par ici pour les recherches de lien
Merci de privilégier les stoatbloats, les ramhorns, les et les owlkinsI love you
Le point météo : Du 17/11 au 24/11 il pleut il pleut bergère ♪ la température reste cependant enviable

Partagez | 
 

 
Quand les préjugés sont faux ils nous semblent toujours vrais. | ft. Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ines D. Johnson
often imitated, never matched !
avatar
often imitated, never matched !
Parchemins : 10

MessageSujet: Quand les préjugés sont faux ils nous semblent toujours vrais. | ft. Noah   Dim 16 Nov - 21:51


C'était la fin de la plus grosse journée de cours depuis le début de l'année. Constamment fatiguée par la douleur que lui infligeait sa cheville, chaque entrainement devenait un peu plus un instant de torture pour l'étudiante. Heureusement pour elle, la zone du campus où elle suivait ses cours était extrêmement proche du bâtiment de sa fraternité. Elle n'avait que cinq petites minutes à pied pour rejoindre sa chambre et par la même occasion sa douche. L'un des seuls endroit où elle pouvait souffler un bon coup sans se faire surprendre par quelqu'un. Enfin il valait mieux car la personne qui aurait osé débarquer dans la salle de bain à cet instant ne resterait pas indemne de cette expérience.

Afin de cacher au mieux sa blessure, Ines ne bandait jamais sa cheville et cette situation commençait à lui gâcher la vie. Elle ne pouvait de toutes façons en parler à personne. Rentrant péniblement de son entrainement de vol synchronisé, son sac de sport en bandoulière sur son épaule, la jeune femme aperçut une silhouette au loin devant le bâtiment des Waspsting.

La fille Johnson n'était pas des plus sociables cependant elle avait mis un accent sur le fait de connaître chaque personne de sa fraternité. Et ce pour éviter quelques situations embarrassantes. C'est ainsi qu'elle sut que l'étudiante blonde prostrée sur le trottoir n'était pas une Waspsting. Et puis avançant toujours doucement pour éviter d'éveiller un quelconque soupçon sur son handicap grandissant elle finit par la reconnaître. C'était une Slotheye si ses souvenirs étaient bons. Oui elle ne pouvait que faire partie de ses fêtards. Une de ses étudiantes passant plus de temps à faire la fête et se saouler qu'à travailler.

Cette vision horripilait la jeune femme. Le pire étant qu'elle avait déjà remarqué cette blonde. Comment ne pas la remarquer? Toujours à se balader joyeusement sur la campus, voulant organiser tout pleins de choses avec tous le monde. A sautiller, exhibant sa petite vie parfaite de débauchée. Certaines personnes n'avaient pas cette liberté, comme Ines, entièrement dépendants de la réussite de leurs études.
Ce n'était pas de la jalousie qu'elle éprouvait mais du dégoût. Pur et simple.

Elle arriva enfin à sa hauteur. Habituellement, la Johnson l'aurait ignorée mais elle ne pouvait se résoudre à passer de manière tout à fait indifférente. Une fois sur le trottoir elle se retourna donc et se plaça face à elle.
« Qu'est-ce que t'attends? T'as pas autre chose à faire? » Et encore, Ines considérait ses propos comme tout à fait respectables par rapport aux pensées envahissants son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Rothschild
☾☀ you and me dance from the night to the dawn
avatar
☾☀ you and me dance from the night to the dawn
Parchemins : 562
Jukebox : Heaven Knows (The pretty reckless) ; Let’s be friend (Emily Osment) ; Madhouse (Little mix) ; Spirit in the sky (Norman Freenbaum) ; Raging fire (Phillip Phillips) ; My song know what you did in the dark (Fall out boy) ; Gone, Gone, Gone (Phillip Phillips) ; Magic in the air (Magic system) ; C’est la vie (Khaled) ; Pain Killer (Three days Grace)

MessageSujet: Re: Quand les préjugés sont faux ils nous semblent toujours vrais. | ft. Noah   Dim 7 Déc - 18:27


Depuis la nuit où j’avais participé à cette satanée maison hantée et que j’avais décidé d’avouer le secret de mon existence à mes deux demi-sœurs, je ne cessais d’y réfléchir. Depuis cette nuit-là, je n’avais pas eu de leur nouvelle, rien. Cela n’envisageait rien de bon. Après tout, je les comprenais, moi aussi j’aurais fais pareil. Quelqu’un qui m’éclaterait une telle bombe en pleine figure … il risquerait de ne plus me revoir pendant un certain temps. Pourtant, c’était plus fort que moi, il fallait que je parle à l’une d’elles … pour au moins être en mesure de m’expliquer comme il se doit et non lorsque nous sommes dans une pièce où trône un cadavre à quelques mètres de nous. Je prends ma veste qui repose sur mon lit et je file en vitesse hors de mon dortoir. C’est maintenant ou jamais (avant que je ne me dégonfle). Je pars donc d’un pas décidé vers le pavillon où résident les Waspsting. Je ne mettais jamais les pieds là en temps normal après tout, je ne fait pas parti de leur « élite » comme j’aime les appeler. Je m’arrête sur le pas de la porte, un peu décontenancée. Je ne sais pas si je vais en être capable. Bon aller, fait un pas devant l’autre et vas-y ! J’ouvre donc la porte en grand et … je ne sais pas où se trouve sa chambre. Je m’étais imaginé que ça allait être simple : j’allais y aller et lui parler. Par contre, je n’avais pas réalisé que je n’étais jamais venu dans cette partie de l’Université et que je ne connaissais pas Nora non plus. Alors que j’allais jeter l’éponge, une jeune fille arriva derrière moi et allait continuer son chemin lorsque je l’arrêtai au passage. «Dis, tu peux me dire où se trouve la chambre de Nora Rothschild ?» La fille me regarde de la tête au pied, l’air de me faire comprendre que je ne devrais pas être ici, mais elle me répond tout de même, d’un ton sec. «À la numéro un, tu te trouve juste devant.» Puis, elle continua son chemin. Quelle aimable personne !

Je cognai à la porte, aucune réponse. Soit elle m’ignorait complètement ou elle n’était tout simplement pas là. Je décidai donc d’aller à l’extérieur et attendre patiemment sur le trottoir le temps qu’elle arrive. De cette manière, elle ne pourrait pas m’ignorer. Alors que je patientais, les pieds battant la mesure d’une musique encrée dans ma tête, je vis au loin une jeune femme blonde qui venait dans ma direction. Étais-ce Nora ? De plus en plus elle s’approchait, de plus en plus je voyais de qui il s’agissait. Ce n’était pas Nora, mais Ines. Cette fille … elle est bizarre. Tantôt optimiste et attentionnée et ensuite solitaire et haineuse envers quiconque s’approche d’elle … elle est beaucoup trop instable. Je souhaite de tout cœur qu’elle entre dans le pavillon sans m’adresser la parole, mais ma prière ne se fait pas entendre, car ses pieds s’arrêtent à quelques mètres de moi. « Qu’est-ce que t'attends? T'as pas autre chose à faire?» Poussant un soupir et roulant des yeux «Oh salut Ines ! Quel plaisir de te voir ! Oh tu sais, comme d’habitude, je suis assise sur le trottoir, un verre en carton à la main, espérant que quelques étudiants auront l’âme généreuse aujourd’hui.» Dis-je en brassant un verre invisible. «Qu’est-ce que je fais d’après toi ? J’attends quelqu’un … Nora» Ma voix avait baissé de quelques décibels en mentionnant le prénom de Nora. Mon regard, autrefois fixé sur la blonde qui me faisait face était maintenant rivé sur le sol. Pourquoi ça me faisait toujours ça lorsque je pensais à Nora et Naïs ?.


* Désoler pour le grand grand retard ! J'ai été beaucoup occupée

● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ● • ●

 
 
  party all night, food all day      
©️ .bizzle




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand les préjugés sont faux ils nous semblent toujours vrais. | ft. Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [résolu] Quand les géniteurs ne sont pas les parents
» Les popples sont une grande famille souriante toujours.
» Salut tout le monde les gens
» cuivre or argent oligosol durant la grossesse
» Quand Papa et Maman ne sont pas d'accord...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleatmouth ::  :: Eastern Campus :: Waspsting Fraternity-